Blog Politique et philosophique de socrate:Le cercle des éveillés

12 août 2007

L’unité des Kémites, pourquoi est elle nécessaire ? Et les raisons d’espérer

L’unité des Kémites, pourquoi est elle nécessaire ? Et les raisons d’espérer

 

Les raisons d’espérer

 

A la veille de la première guerre mondiale, la Russie était un pays agricole arriéré, phagocyté par des intérêts étrangers impérialistes (exactement comme sont le sont aujourd’hui quasiment tous Etats Kémite dans le monde.

Quelques chiffres suffiront à traduire la situation d’alors :

-80% de la population était occupée dans l’agriculture

-Le revenu par habitant (c'est-à-dire la richesse produite en une année par la Russie/ rapporté au nombre d’habitants de la Russie. ; le revenu par habitant était de quatre à six fois inférieur à celui des grands pays comme la France,la grande Bretagne, l’Allemagne avant 1914 donc.

-Le retard était encore plus frappant sur le plan de ’équipement technique et de la spécialisation.

-La productivité du travail en Russie (c'est-à-dire la richesse produite en une année en Russie/rapporté au, nombre d’actifs occupé. La productivité du travail en Russie était de 9 fois inférieurs à celle Etats-Unis et de 5 fois à celle de la grande Bretagne.

-Le capital étranger régnait en Maître dans les secteurs clés de l’économie, soit 41% de outre la capitalisation du pays.

Cependant en1917 la révolution Russe gagna tout le pays, le pouvoir du capitalisme prédateur  et des grands propriétaires fonciers fut renversé et l’exploitation de l’homme par l’homme abolie.

Des tâches extrêmement complexes se posèrent au monde ouvrier et paysan : il fallait malgré le sabotage massif des fonctionnaires et spécialistes de la Russie du Tsar, malgré la résistance des exploiteurs encore en place, réorganiser l’économie du pays sur la base de la propriété sociale, et repousser les attaques des impérialistes étrangers.

1)-Le pouvoir des soviets aboli sans tarder la grande propriété foncière, et la terre fut nationalisée, et devint la propriété du peuple tout entier.

 

2)- plus grandes banques et certaines entreprises importantes passèrent aux mains de l’Etat.

Dans toutes les entreprises du pays, la production et la répartition du produit furent soumises à un control ouvrier.

3)-La république des soviets annule tous les emprunts du gouvernement Tsariste.

4-) Le droit exclusif de l’Etat de mener toutes les opérations de commerce extérieures.

 

 Ce qu’il faut faire

Il faut que l’on éduque inlassablement les kémites dans l’esprit du kémitisme en se dressant aussi bien contre les tendances occidentales et dérivées (Capitalisme et idéologie alter mondialisme)

Que contre les tendances à, la lutte des classes idéologie, lutte contre le capitalisme et l’impérialisme, ce sont des logiques ne correspondent pas à la réalité Kémite.

Il faut fonder un Etat kémite allant aussi  bien du berceau (Foyer de population nègre en Afrique, toute l’Afrique sauf le Magreb, c’est notre espace vital) et les foyers de population de l’Atlantique avec la province des caraïbes (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Haïti, Jamaïque Ste Lucie etc. Nous y ‘avons un droit absolu)

Il faut lutter contre la mentalité étriquée de petite nation sans véritable réalité et négligeable car édifier par le trafiquant de chair humaine colonialiste Français békés juifs occidentaux et assimilés, la tendance à se replier sur soi même, par la subordination de l’intérêt particulier à l’intérêt général.

Nous considérons le développement de l’Etat kémite, de l’idéologie, de la philosophie, de la culture Kémite comme un puissant moyen d’atteindrez notre but principal : L’édification du Kémitisme.

Nous devons créer un Etat Kémite dans le respect de ce que nous ont enseigné nos pères, une économie fondée sur le respect de l’environnement, la terre, les éléments, l’esprit communautaire , une économie traditionnelle respectueuse de nos traditions et une économie moderne à la pointe de la modernité.

Notre arme majeur c’est le développement de notre culture, dans le monde de nos idées, il faut faire un travail colossal à ce niveau

Dire la vérité au peuple aussi dure soit elle, en politique c’est toujours la meilleure méthode et la seule juste » disait Lénine.

Nous devons combattre sans relâche l’idéologie des ploutocrates Français békés juifs occidentaux et assimilés, pourquoi ?

a) car ce n’est pas la notre

b) Après s’être emparé de nos corps il serait fâcheux qu’il s’empare aussi de nos âmes

c) C’est une idéologie qui conduit à la destruction de la planète, car elle se nourrit des antagonismes et des faiblesses pour les exploiter pour le profit des seuls ploutocrates Français békés juifs occidentaux et assimilés

Je constate que beaucoup de nos frères et sœurs se servent de l’idéologie des ploutocrates Français békés juifs occidentaux et assimilés, pour se défendre des agressions quotidiennes et répétées donc son victime les membres de notre peuple :

a)parmis ces idéologie on retrouve l’idéologie alter mondialiste, cette idéologie est purement occidentale, c’est une idéologie de défense de la classe ouvrière embourgeoisée Français békés juifs occidentaux et assimilés, jamais il n’a été question de l’identité Nègre l’idéologie Nègre, le pouvoir Nègre, l’Etat nègre,la culture nègre, il ne s’agit que de charité des pays riches du nord vers les pays pauvres du sud , en quelques sorte une nouvelle escroquerie des ploutocrates Français békés juifs occidentaux et assimilés, pour nous enfermer dans une idéologie misérabiliste.

b) L’idéologie Universaliste qui dit : tous les hommes sont égaux en droits et en devoirs, nous sommes tous des frères et d’arborer des grands mots comme « l’humanité », mais regardez autour de vous, Partout le peuple Kémite est exploité férocement, humilié, notre humanité est dénié bafouez, censurer, bref nous sommes des serfs dans nos pays et des fantômes dans les pays dirigés par les ploutocrates Français békés juifs occidentaux et assimilés

Cette tactique nous la connaissons bien, nous l’avons vu employé par la conspiration Américano Sioniste : elle consiste par exemple comme pour le dictateur Arabe sanguinaire Saddam Hussein à prôner le désarment des autres pays tout en constituant dans le même temps des moyens de répression et d’exploitation formidable (par exemple l’idéologie des armes de destruction massives pour l’Irak, l’Iran, La Corée du Sud)

Pour les nègres on utilise l’idéologie universaliste, on nourrit le pigeon Kémite des graines de l’idéologie universaliste  chargée de poison occidental et il s’en nourrit avidement, et quand le pigeon sera bien gros on le mènera à l’abattoir.

c) Le métissage est encore une escroquerie de taille, cette fois cette idéologie est développé par nous même les kémites, c’est une idéologie de faible, elle consiste à dire que c’est en nous désintégrant par le métissage, dans une société occidentale que nous pourrons nous intégrer, cette idéologie du métissage est inefficace et dangereuse.

Inefficace par ce que en observant les sociétés déjà métissé conception du « salade Bowl » à la brésilienne, on voit le résultat de cette politique : une société hiérarchisé ou le blanc et le juif occupe la place la plus haute, et ou l’espérance social diminue à mesure que le taux de mélanine de la peau augmente ou la couleur de la peau s’assombrie.

Dangereuse parce c’est une auto mutilation qui consiste à détruire la diversité au profit d’un système hybride sans consistance philosophique, idéologique,culturel ; non la liberté et l’autodétermination du peuple kémite ne passe pas par la négation de son identité.

 

 

Pourquoi nous devons nous unir

Dans leur lutte contre les peuples en voie de libération les impérialistes ploutocrates Américains, Français békés juifs occidentaux et assimilés

Utilisent les blocs agressifs de l’OTAN de l’Otase du Cento, chaque fois que les impérialistes voulaient mettre leurs plan à exécution il se heurtaient à l’énorme puissance économique, militaire et au prestige de l’union soviétique.

La peur de la riposte des fusées soviétiques à ogives nucléaire a plus d’une fois obligé les impérialistes à reculer.

L’histoire des années 50 et 60 nous donnent des exemples de ce genre :

1) Ce fut le cas en 1956 lorsque l’URSS joua un rôle déterminant contre la guerre contre l’Egypte

2) En 1957 l’URSS a fait échouer l’agression contre la Syrie que les impérialistes Américains voulaient réaliser à travers le territoire Turc.

3) Lorsque l’Inde a libéré des colonialistes Portugais les territoires de Goa, Dia, et de Damao qui lui appartenait, Les impérialistes ont déclaré qu’ils ne l’accepteraient pas ; le dictateur Portugais de l’époque Salazar fort de l’appui de l’OTAN promis de prendre des sérieuses sanctions militaires contre l’Inde.

Les Etats-Unis, la France et la Grande Bretagne ne cachaient pas qu’ils soutenaient le Portugal et l’aideraient.

Lisbonne avait même envoyé des navires de guerre vers les côtes Indiennes et de nouveau le gouvernement Soviétique est intervenu les puissances occidentales ont été obligé de laisser leurs intentions sans suite.

Le président du Ghana Kwame Nkrumah éminente personnalité du mouvement de libération nationale a dit en 1961 au cours de son séjour en URSS :

« Si ce n’était l’Union Soviétique le mouvement pour la libération du joug colonial en Afrique sentirait toute la force d’une oppression cruelle et brutale »

Après la victoire de la révolution socialiste d’octobre, des ouvriers et des paysans demandaient souvent à Lénine : » et maintenant que devons nous faire » sa réponse était : « maintenant le pouvoir c’est vous, faîtes ce que vous pensez bon de faire, mais n’oubliez pas l’essentiel : le progrès de la production et pour l’avenir il vous faut apprendre, apprendre, apprendre »

De même après la constitution d’un Etat Kémite, nous devrons suivre ces conseils.

Les impérialistes ne se pressent nullement à l’aide de leurs anciennes colonies, c’est plutôt le contraire : ils ont hâte de profiter des difficultés qu’elles éprouvent pour y recouvrer leur domination.

 

Faire barrage à l’imposture

 

Les impérialistes Américains et juifs s’enrichissent surtout des nations sous développés ; auparavant ils avaient peu de colonies et ils veulent rattraper le temps perdu. Ils ont les mêmes buts que les colonialistes du passé.

Le gouvernement des USA et les Français béké et juifs ne se lassent pas d’exalter d’aide qui porte le nom trompeur d’aide au développement : ce à quoi vise réellement cette aide c’est de placer avec le plus de profit les capitaux Américains.

Voici ce qu’a dit à ce sujet un des gouverneurs Brésiliens :

« Notre pays est une sorte de panier percé, l’argent y entre par un trou et y sort par l’autre, si nous ne colmatons pas les trous, tous l’argent qui arrive en Amérique Latine conformément au programme d’aide, reviendra aux Etats-Unis, grossi d’intérêts par-dessus le marché »

 Voila ce à quoi ressemblent en pratique les déclarations des colonialistes sur le progrès et la liberté.

A bien y réfléchir il n’y a rien d’étonnant c’est une fort mauvaise affaire de traiter avec les peuples affranchis, ces peuples veulent les mettrent à la porte de leur pays, concentrant toutes leurs ressources au développement de leur économie nationale.

Il en va autrement quand les peuples ne sont pas libres et qu’ils ont pour dirigeant des créatures des impérialistes étrangers, ces derniers continuent comme cela à voir les profits affluer.

Pourquoi les Français, juifs békés occidentaux et assimilés soutiennent ils le roitelet nègre Omar Bongo ?

Parce qu’ils les aident à conserver le bénéfice d’exploitation du pétrole total Fina Elf.

Pourquoi les Français, juifs békés occidentaux et assimilés ont livrés Lumumba à ses bourreaux ?

Parce qu’il exigeait que les bénéfices coloniaux passent au peuple Kémite Congolais.

Les impérialistes Américains et juifs ne lésinaient pas sur l’argent, les armes et les vivres pour soutenir le dictateur Batista sous le régime duquel Cuba n’était qu’un entrepôt à sucre des USA.

Cuba cultivait le sucre mais le sucre s’en allait au Etats-Unis.

La révolution populaire à triomphé dans l’île : les terres ont été mise à la disposition des paysans, une industrie nationale à commencé à de développer, et les travailleurs ont quitté leurs huttes sombres pour des immeubles neufs et clairs.

Et voilà les impérialistes Américains et juifs qui poussent des hauts cris : »Cuba perdu la liberté » et cessent leur rapport politique avec l’île ; plus même les impérialistes Américains et Juifs ont accolé ce qui restait de leurs anciens amis après la chute du régime de Batista, et essayer de s’en servir pour étouffer la révolution Cubaine.

En Mai 1962 le président Kennedy à donné l’ordre aux forces terrestres, aériennes et navales de se tenir prête à intervenir dans le sud est Asiatique tout simplement parce que les impérialistes yankee n’étaient pas satisfait de la situation au Laos ou le pouvoir de leurs hommes de pailles craquaient sous la pression des masses.

Seule l’union et la ferme attitude des forces progressistes laotienne a arrêté le bras de l’agresseur.

Ces faits comme beaucoup d’autres démentent la légende des bienfaiteurs occidentaux si soucieux de l’avenir « du monde sous développé ».

Les actes des colonialistes persuadent de plus en plus les peuples que quelque soit l’aspect qu’il prend le colonialisme et l’esclavage est incompatible avec la liberté.

Cacher la vérité au peuple est impossible, elle finit infailliblement par se faire jour.

 

En France la république des Français békés et juifs a avortée avant d’être née et est dissoute

Que les Mites ouvre les yeux et observent la société dans laquelle ils vivent :

Au niveau Médiatique ce sont toujours les mêmes occupent l’espace de la télé, radio, presse véhiculant leur idéologie négrophobe nauséabonde en utilisant deux tactique capitale, la censure, ou la propagande.

Il y’a une bandes « de grosses têtes » sorte de prophètes Français médiatiques qu’on consulte à tout moment sur toute choses (Finkelkraut, zremmour,Atali,Minc,Zemmour, BHL etc…) ce sont eux qui ont réponse à tout.

Le nègre est toujours disqualifié, ignoré ou ridiculisé, on l’infantilise en utilisant le conseil des « sages des grosses têtes pour traiter mêmes des problèmes qui concernent les nègres (L’affaire du soudan et de l’Afrique).

 

2) En politique les nègres sont toujours disqualifié, ignorés, humilié, combien de représentant politique nègre.

3) Dans le monde scientifique et littéraire combien de Nègres sont reconnus ici en France ? Combien d nos frères kémite qui après avoir fait des études brillantes en France sont obliger de végéter ou de s’expatrier par ce qu’ils sont des nègres.

4) Dans le monde du travail combien de mesures discriminatoires et vexatoires, de discrimination à l’embauche

En réalité les Français, juifs békés occidentaux et assimilés cherchent à créer en France une « armée de réserve industrielle nègre et Arabe » pour peser à la baisse sur les revendications des salariés blancs Français puissamment organisé dans les syndicats de défense.

 

Léon tolstoï disait : « entre l’ouvrier et le capitaliste,l’égalité est la même qu’entre deux lutteurs, si l’on lie les mains à l’un et qu’on donne des armes à l’autre, tout en imposant les mêmes règles de combat aux deux parties. »

De même par analogie la situation est la même entre le Nègre et le Français béké juif occidentaux et assimilé en France.

Que devons nous faire

a)Nous devons nous unir d’abord Kémite D’Afrique et des Antilles rien ne sera possible sans cela.

 

B) Nous doit ensuite créer un Etat dans l’Etat en développant un espace économique, culturel, identitaire à coté de celui des Français, békés, juifs occidentaux et assimilés.

Nous devons développer nos entreprises en embauchant exclusivement les Kémites.

 

C) Il faut que toutes les villes à majorité Kémité Soient gouvernés par les Kémites exclusivement.

Il faut développer et créer nos écoles avec un enseignement Kémite, et non celui Français, békés, juifs occidentaux et assimilés.

d) Il faut multiplier les échanges visites discussions et les commémorations mémorielles avec nos frères des Antilles.

e) Multiplier les organisations d’entraide et de coopération Kémite.

 

f) Il faut apprendre apprendre et apprendre, reconstituer notre passé, restaurer notre identité, cesser de travailler pour les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés, travailler pour les kémites.

g) Organiser et mettre en place un calendrier Kémite avec nos fêtes, nos commémorations, nos noms.

h) Organiser des musées et centre culturel kémite créer par des kémites et pour des kémites.

C’est à ce prix et à ce prix seul que nous serons debout.

Aucune autre solution n’est possible.

Partout nous devons nous organiser et mettre en place des collectifs de discussions et d’actions.

Vive le peuple Kémite Unis, Honneurs et succès.

 

 

Posté par socrate77 à 18:25 - Commentaires [44] - Permalien [#]

Lettre ouverte au magazine le point

Lettre ouverte au magazine le point

Madame, Monsieur,

 

Etant un de vos abonnés, j’ai eu l’occasion de lire, il y’a deux semaines environ, un article écrit par Marc Nexon, Fabienne Pompey titré : Zimbabwe : La descente aux enfers, évoquant le climat de guerre civile, de catastrophe politique, social, et économique qui existe au Zimbabwe depuis que Mugabe « le dictateur Marxiste Africain » à eu la mauvaise idée d’exproprier des terres Africaines des gentils entrepreneurs blancs qui maintenaient cette terre d’Afrique Australe dans une sorte de féodalisme déguisé et de servage des nègres avéré depuis des siècles.

Tout va mal depuis que Mugabe est devenu Président du Zimbabwe, instauré la réforme agraire, nationaliser l’économie détenu par les oligarques blancs, descendants d’esclavagistes, et il y’a encore peu fricotant avec l’Afrique du Sud de l’apartheid.

Votre article dit en filigrane ceci, depuis que les pauvres maîtres blancs intelligents et industrieux sont partis, le pays est laissé à l’abandon,  en proie à l’incompétence et la barbarie des nègres, incapable de se débrouiller seuls sans la tutelle ou plutôt devrait on dire, sans la férule du maître Blanc, le plus beau, le plus intelligent, le plus grand de l’univers AMEN.

Cette article suscite en moi un profond malaise, car je me rend compte que sous le masque de l’hypocrisie littéraire dont la presse est coutumière, on véhicule des idées dangereuses et dégueulasses digne du régime du bon vieux Peter Botha, ou de monsieur le Nazi le premier ministre de la république Sud Africaine sous l’apartheid : Verwoerd.

Dans ce pays qui a vu naître Condorcet, Montesquieu, Diderot, l’Abbé Grégoire, les droits de l’homme, mais qui a aussi connu la collaboration, on est obligé de s’accommoder des deux faces d’une même pièce, ou l’art de passer du sublime à l’ignoble, en un tour de main, ou plutôt devrais je dire en un tour d’esprit dégueulasse.

Comment expliquer la bérézina, le désordre politique, économique, et sociale que subit aujourd’hui le Botswana, sinon par des manœuvres, politiques, économique, militaire, de la clique occidentale esclavagiste et néo colonialiste.

Comme toujours la France ne sera pas trop loin des malheurs de ce pays d’Afrique Anglophone : »Il faut à tout prix que l’entreprise du Camarade Mugabe échoue pour conserver le pré carré français intact, mais oui mais ça il ne faut pas le dire, il faut montrer que les nègres sont des incapables, mais oui votre grâce, nous sommes des incapables majeures, des éternels enfants, ceci pour couper à toutes polémiques insipides, dégueulasse et pour tout dire ignoble.

Encore un petit effort et méditez cette phrase du patriote Africain Sékou Touré ancien président de la Guinée Conakry : »Nous préférons la liberté dans l’indigence, que l’esclavage dans l’opulence », Stop il y’a plus rien à voir merci.

Posté par socrate77 à 18:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Lettre ouverte à Mr Ribbes

Mr Ribbes,

Suite à la parution de votre ouvrage, les nègres de la république, et à votre interview sur le site grioo.com, je suis surpris par les positions que vous prenez vis-à-vis de la communauté Noirs en général.

J’aimerais attirer votre attention sur quatre aspects qui me semble éminemment important.

1) D’abord vous contestez fortement ce que vous appelez : La racialisation de la société, vous avez notamment en ligne de mire le Cran, qui selon vos propres dires, n’est nullement représentatif de la communauté noire en France, d’ailleurs vous contestez même l’idée même d’une communauté noire en France d’après vous il y’aurait des communautés noires en France au parcours, histoires, trajectoires distinctes. Monsieur Ribbes, le fait qu’il n’y ait pas de communauté noire en France, est une réalité que nulle ne saurait contesté, et qu’entends on par communauté, sinon des individus ayant une identité commune et partageant les mêmes intérêts, et aspirations.

Or depuis le phénomène historique de l’esclavage, et l’immigration de travail d’Africains noirs venues en France, toute la politique du pouvoir Blanc à été toujours de créer l’ ‘illusion qu’Africains et Domiens n’avaient pas les mêmes intérêts, et aspirations, or nous avons Africains et domiens le même intérêt qui est celui de l’émancipation. Que vous le vouliez ou non la racialisation de la société est un fait, et elle doit être perçues par nous les noirs comme une occasion historique,de reconstruire notre identité, car un présent sans passé est un présent sans avenir.Le cran souffre certainement d’imperfections, peut être faudrait il que des gens comme vous apportent leur pierre à l’édifice, mais cessons de nous tirer dans les pattes, dès que des noires essayent de s’organiser, les premiers fossoyeurs sont des noirs, pourquoi refusez l’idée qu’il puisse y’avoir une communauté Noire avec un Grand N, ne faudrait t’il pas une Communauté Noire avec des sensibilités diverses, plutôt que des communautés noires avec un petit n. Pourquoi s’en prendre au Cran quand le Criff avec diverses sensibilités à ses entrées à l’Elysée, Le CFCM avec diverses sensibilités, toutes les identités en France ont leur conseil, pourquoi le refuser au Noirs. Le fait de créer un conseil représentatif Noir ce n’est pas forcément dans une logique d’affrontement, mais uniquement pour défendre les intérêts des noirs sur le plan national, ce sont précisément ceux qui critiquent avec le plus de virulence le Cran, qui ont toujours adopté ce mode d’organisation dans le monde entier.

 

2) vous insistez notamment sur le fait qu'on peut parler des "noirs" (avec un n minuscule) mais pas des "Noirs" (avec un n majuscule) parce que les noirs ne constituent pas une communauté homogène contrairement à d'autres Une question me vient à l’esprit jusqu’à quand jouerez vous les seconds couteaux, pourquoi refusez vous l’idée de l’émancipation des Noirs, pourquoi le Noir doit resté minuscule, dans une position de subalterne, prêt à répondre au moindre impulsion de son maître Blanc, qui ne voit en lui qu’un « serviteur », constituant l’armée industrielle de réserve dont parlait Marx.

3) Vous avez appelez avec le collectif Dom à la dissolution du Cran, je veux bien mais que proposez vous à la place, vous restez sourd à l’appel de millions de noirs qui souffrent d’exploitation et de discrimination en France, et de néocolonialisme en Afrique et dans les Dom et votre première action médiatique et médiatisé est de demandé la dissolution du Cran, il y’a de quoi être surpris par cette attitude. Ce n’est pas de théories et de syllogisme donc nous avons besoins monsieur, mais nous appelons au réveil du peuple noir, à la fin de la léthargie du bistrot et de la niaiserie et des saloperies occidentale, ce n’est pas notre culture, bien que je puisse comprendre l’indétermination de certains Domiens, penchez du moins du coté ou l’on vous accueille comme un frère et non comme la dixième roue du carrosse de blanche neige. Le travail primordial pour les noirs c'est de reconquérir leur identité et toute la logique qui en découle tout en s'inscrivant dans un moule africain de construire leur propre modèle de développement et de civilisation. On peut comprendre la frustration de millions de noirs qui sont prêt à se désintégrer pour s'intégrer dans cette société blanche occidentale, mais l'intégration ne signifie pas renoncer à son identité, ni vouloir obtenir absolument l'empathie du blanc. Les noirs doivent s'unir et s'organiser non pour s'intégrer et entrer dans un schéma qui n'est pas le leurs et qui ne les concerne pas, mais pour exister pour eux mêmes et en eux mêmes.

4) A votre long discours je n’entends rien, vous avez longuement fait la critique du Cran, mais vous n’avez rien répondu sur la questions des injustices commises à l’endroit de nos frères Noirs, et si nous sommes sages nous ne laisserons pas maltraiter nos frères et nous nous empresserons de prendre leur défense. Il ne faut plus qu’on les malmène. Il ne faut pas non plus trancher la question par des jugements et des discours, car ce n’est pas en paroles que nous sommes attaqués. Ne cessons pas d’opposer à des adversaires qu’on doit supposer animés de bonnes intentions, des préparatifs effectifs. Ne plaçons pas nos espérances dans la bienveillance de nos « Maîtres blancs », mais dans la sagesse de nos prévisions. Car l’homme sachez le ne diffère pas de l’homme et celui là l’emporte qui a été formé dans de plus rudes circonstances.

Si vous jugez bon de m’éclairer sur des points qui échappent à mon jugement, j’aurais plaisir du moins le plaisir de recevoir vos lumières.

En vous souhaitant bonne réception

 

Un ami qui vous veut du bien

Posté par socrate77 à 18:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]

L’antillais noir victime de son ignorance, à quand le réveil politique des Noirs !

L’antillais noir victime de son ignorance, à quand le réveil politique des Noirs !

Je m'interroge souvent sur les raisons de la souffrance nègre.

En arpentant les canaux d'expressions nègres, en faisant l'analyse des dialogues, il s'ouvre à moi une partie des réponses à mes interrogations.

Il faut dire les choses telles qu'elles sont au risque de blesser certaines âmes délicates et certains frères et soeurs de souffrances, et frères de race.

Car quelle est la vérité exactement:

1) Le terme créole désignant une humanité commune de métissage de blanc noir indiens et autres est une escroquerie inventée par les béké et les blancs pour dissimuler le génocide du peuple noir déportés, massacrés, violés, marchandise maintenus sous l'oppression la plus vils que l'instinct barbares humains ait pu imaginé pendant quatre cent ans.

Il n'a pas eu de métissage au Antilles Française, il s'agit de noirs qui ont été violés pendant quatre cent ans par les Békés (blancs et juifs) et exploités dans les plantations.

Les différents peuples présent aux Antilles ne sont pas là pour les mêmes raisons, la présence des noirs au Antilles, nous en connaissons tous la cause: il s'agit simplement d'une entreprise commerciale de trafics et d'exploitations d'êtres humains.

La raisons de la présence des autres peuples aux Antilles c'est uniquement et simplement, profité et jouir du commerce négrier.

C'est pourquoi le terme Antillais et créole est une escroquerie des békés et des juifs, il serait coupable pour des noirs de tomber dans ce piège et de donner fait et causes à ces contes et galimatias de blancs et békés rusés à dissimuler leur crime, mieux vaudrait parler de descendant de noirs déportés aux Antilles et pour les autres de descendant de profiteurs de commerce triangulaire, il n'a aucune espèce de solidarité entre ces autres gens et le peuple noirs.

2) Quand je vois les Patrick Karam ces descendants de Libanais parler au nom du peuple noirs j'éructe, et je me décompose, Patrick Karam est un descendant de profiteur du commerce triangulaire, s'il n'y avait pas eu les nègres marrons les gens comme Patrick Karam seraient aujourd'hui à la tête d'une exploitation d'esclavage, ou à collaborer avec les békés.

3) Il faut que les noirs se prennent en main, et arrête de penser que ceux sont des Patrick Karam, des ségolènes royal, et des José bové, des békés, des0 Strauss Kahn vont défendre leurs intérêts alors là je dis qu'ils se mettent le doit dans l'oeil jusqu'à l'os, tous ces gens là collaborent ensemble et défendent leurs propres intérêts de clan et de race.

Ni la droite ni la gauche, l'extrême gauche et l'extrême droite ne sont des organisations au service des noirs, ce sont des organismes à la solde des blancs, des juifs et des békés.

D'ou la nécessité pour nous les noirs de nous unir tout horizons confondus et de défendre nos intérêts, il ne faut plus qu'on nous malmène.

Aimé Césaire disait que les blancs et les juifs ne haïssaient le nazisme que parce que Hitler avait appliqué à l'occident le même traitement que celui infligé aux noirs pendant quatre cents ans.

Ils (les occidentaux ont subi le traitement des nègres pendant cinq ans et ils ne s'en sont pas encore remis et nous alors pendant quatre cent ans.....)

5) Nous n'arriverons à rien avec les Karam, les Strauss Kahn, et les békés et assimilés eux ils savent très bien pour quel intérêts ils oeuvrent chaque jour, si des petits naïfs pensent que les noirs sont dans leurs plans, cela me fait doucement sourire, que ces gens abandonnent cet esprit puéril, et se réveille enfin pour le bien de tout les noirs.

5) Pour commencer Il faut que les villes à majorité noire soient gouvernées par les Kémites (noirs), il faut qu'on prenne nos destins en mains, et qu'on arrête de le confier à des mercenaires habiles et talentueux dans l'escroquerie.

6) Nous n'arriverons à rien si nous ne nous unissons pas.

7) arrêtons de singer les blancs et les juifs et rêvetons nous de nos véritable habits: celui de descendant du peuple Africains aux parler et aux usages Africains.

C'est à ce prix et seulement à ce prix qu'on sera respecté et que la terre verra la résurrection de l'identité Noirs

Une fois que nous aurons recouvrer notre identité et nos racines, nous pourrons alors inventé un modèle de développement Africains, comme les Chinois, Japonais, Indiens etc.

Il n'y a pas besoin de Patrick Karam, de békés et de philanthropes blancs pour parvenir à ce résultat, c'est en nous même que se trouve la solution de nos propres problèmes.

 

Posté par socrate77 à 18:19 - Commentaires [1160] - Permalien [#]

Pour les vertueux et les moralistes de tout bord

Pour les vertueux et les moralistes de tout bord

Tout d’abord je vous invite à méditer ces paroles d’Héraclite philosophe grec de la fin du VIe siècle av. J.-C.

A) « Le conflit est le père de toute chose, roi de toute chose ».

B) «  La guerre est père de tout, roi de tout, a désigné ceux-ci comme dieux, ceux-là comme hommes, ceux-ci comme esclaves, ceux-la comme libres »

Que veux dire ce philosophe avisé par là, il ne s’agit pas d’un va t’en guerre patenté, d’un appel au meurtre, d’un esprit belliqueux ; mais Héraclite voulait dire par là que toute l’histoire des êtres vivant à la surface de la terre ( hommes,animaux,etc..) peut se résumer en une succession de lutte.

Très tôt les hommes et les bêtes se sont regroupés en communauté de races, de langues, d’intérêts, de cultures, de clan de famille pour défendre leurs intérêts et assurer leur survie et leur prospérité.

Personnes ne reproche au juifs au blancs et aux békés et assimilés de défendre leurs intérêts, mais ce qui est condamnable par contre c’est que seul les Noirs refusent de défendre les leurs, en se drapant de l’idéologie universaliste.

La plupart des nègres se disent universalistes, cette idéologie qui prône l’égalité des races et des peuples, la fraternité mondiale,la coexistence pacifique de tout les peuples enfin unis et frères.

Or pendant que les nègres sont universalistes

a) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés pillent les ressources de l’Afrique.

b) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés assassinent notre peuples en installant et en appuyant des régimes corrompus et dictatoriales.

c) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés organisent un génocide ethnique et culturel en Afrique et dans tout les foyers de populations nègres

d) Devant l’hôtel Ivoire à Abidjan les Français les juifs et les Békés, occidentaux Le 09 novembre 2006 l’armée Française a exécuté les esclaves ivoiriens révoltés devant l’hôtel Ivoire, dans une tentative de « liquidation du ghettos de Varsovie »le Reichfuhrer Michèle Alliot-Marie a reconnu qu’« il y a sans doute eu quelques victimes ; nous ne le savons pas avec précision, car lorsque les choses se passent de nuit, il est extrêmement difficile de savoir ce qui se passe ». Et de souligner : « Il y a eu aussi beaucoup de victimes (...) par les mouvements de foules et également par un certain nombre de tirs incontrôlés. »

e) les Français les juifs et les Békés et assimilés ont soigneusement fomentés la guerre civile et ethnique dramatique du Rwanda

les Français les juifs et les Békés et asimilés Dans le camp de concentration du Togo

Pour les Togolais, et en particulier pour les nombreux opposants en exil, la France a sa part de responsabilité dans l’histoire du long règne dictatorial de Eyadema Gnassingbé. Le régime Eyadema n’aurait pas tenu aussi longtemps s’il n’avait pas eu le soutien de la France, officiel et officieux, qui a co-financé et formé son armée et mis en place les moyens de renseignement aussi bien que les conseils et soutiens tactiques qui ont permis au régime Eyadema de se maintenir.

f) Comme le disait en son temps le Gaulois Brennus, Au romain défait par son armée, et à qui il imposait un tribut Exorbitant : « Malheur aux vaincus !».

Le Reich Français avec l’appui de gauleiters Nègres Africains, multiplie les prêts au différents camps de concentration Africains, ces prêts prennent ensuite la direction de compte secrets Européens, au bénéfice de la caste de privilégiés qui chaperonne les gauleiters nègres, avec au passage une partie qui repart dans la poche des initiateurs de prêts pour financer des parties politiques ou dans des comptes personnels.

g) Avant l’arrivée des Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés en Afrique les Noirs vivaient de façons communautaires sans frontières géographiques nettes entre les peuples nègres, en partant les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés nous ont laissés des frontières arbitraires, les guerres civiles, les dictateurs, le Sida, l’égoïsme, la corruption, l’appât du gain et du vice.

L’Afrique est donc maintenu dans le servage que ne connurent pas les serfs du moyen age et de Russie.

2) Alors je veux bien que quelques philanthropes Nègres ou métisse hurlent aux loups fasciste et Nazi lorsque se pose la question de préserver notre race, notre identité et nos Racines notre intérêt le plus légitime à la vie, car l’exploitation et le génocide ce n’est pas simplement mettre des nègres et des négresses dans des bateaux et les emmener en Amérique ou dans les caraîbes de force, il existe des formes plus subtiles.

Nous ne sommes pas attaqués en parole messieurs bal bla…..

3)L’autre posture de refus du combat des nègres est d’afficher cette posture du « « métissage » « de la société métissé et multiraciale », autrement dit pour s’intégrer il suffit de se désintégrer.

On peut comprendre la frustration de millions de noirs et métis qui sont prêt à se désintégrer pour s'intégrer dans cette société blanche occidentale, mais l'intégration ne signifie pas renoncer à son identité, ni vouloir obtenir absolument l'empathie du blanc. Les noirs doivent s'unir et s'organiser.

Le métissage que vous appelez de vos vœux c’est dans les Antilles et les caraîbes 400 ans de viols des négresses, c’est en France une société hiérarchisé « avec les petits blancs qui dirigent tout et contrôlent tout, omniprésent dans l’espace politique,médiatique,culturel ,économique.

Il ne s’agit pas d’un refus du dialogue entre les races, mais il faut comprendre que cette société est dirigé par les les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés qui ont des intérêts fondamentalement antagonistes aux notre, et qui nous fond une guerre larvée, déguisée ouverte depuis des siècles.

3) Nous ne devons rien au Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés,  tout a été arraché par la lutte ,car :

a) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore à cultiver le coton

b) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore entrain de dire : « oui missié le blanc ,non missié le blanc »

c) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore juridiquement des choses, sans aucuns droits , des marchandises.

d) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous ne serions pas des citoyens mais encore des esclaves.

f) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions peut être dans la situation de sous homme de l’apartheid.

4)Es ce une dérive racialiste que de dire « il faut que les noirs s’unissent, il faut préserver l’identité et le peuple Nègre ? » je laisse à chacun la responsabilité de ses réponses.

Si les métis craignent mon discours et ne veulent pas entrer dans une logique de camps, ils n’ont qu’à observer la société dans laquelle ils vivent, combien de métis au gouvernement, à la télé, ayant des postes de responsabilités,es ce que la société leur renvoie leur idéologie universaliste, leurs rôle dans cette société.

Bien que je puisse comprendre l’indétermination de certains Domiens et métis,  je dirais ceci : « penchez du moins du coté ou l’on vous accueille comme un frère et non comme la dixième roue du carrosse de blanche neige. Le travail primordial pour les noirs c'est de reconquérir leur identité et toute la logique qui en découle tout en s'inscrivant dans un moule africain de construire leur propre modèle de développement et de civilisation. »

5) Ou étaient les philanthropes nègres et métis lorsque Pascal Sevran disaient « C’est la B… des noirs qui est responsable de la famine en Afrique » les propos sont tellement ignobles que je n’ose les retranscrire intégralement, chiche parlons en des causes des malheurs de l’Afrique….

Ou étaient les philanthropes nègres lorsque les nôtres meurent chaque jour dans la méditerranée en essayant de rejoindre l’Eldorado Européen fuyant les délicatesses mis en place par les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés.

Ou étaient les philanthropes nègres et métis lorsque les Nègres ont brûlés dans un immeuble à Paris, évidemment il ne s’agissait pas d’actes anti- sémites, c’est là que les philanthropes nègres et métis sortent de leur léthargie. les philanthropes nègres et métis aboie uniquement paradoxalement lorsqu’il s’agit des intérêts du peuple Nègre.

 

 6) Dans l’école de propagande Marxiste des Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés , la pire infamie qui à existé sur cette terre c’est le Nazisme et la seconde guerre mondiale, bien que je sois extrêment peinés et affligés pour les victimes de crimes et de génocide de cette période, j’ai envie de dire que c’est avant tout une affaire occidentale, ce qui m’intéresse moi c’est les crime abominable de l’esclavage et du néo colonialisme, voilà cette affaire à duré quatre cent ans pour l’un et continue toujours pour l’autre il s’agit du génocide le plus grand que cette terre ait connu celui du peuple noir près d’un milliard d’individus Nègres ont disparu par les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés.

Est il normal que ce génocide occupe une demi page dans les livres d’histoires des Français juifs et les Békés, occidentaux et assimilés  en classe de  4 ème au collège.

C’est vrai qu’il est préférable de dire que c’est Hitler le monstre, ainsi l’insulte suprême est de traiter quelqu’un de Nazi.

Non messieurs les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés l’insulte suprême est celle de trafiquants de commerce triangulaire et de néo colonialistes par simple ordre de grandeur.

Nous ne sommes pas vos dupes.

J’ai envie de dire aux philanthropes nègres et métis de sortir un peu de la propagande Marxiste des Français juifs et les Békés, occidentaux et assimilés soigneusement apprise à l’école en bon petit nègre obéissant et stupide.

7) alors je demande maintenant aux philanthropes nègres et métis qu’es ce que la justice et l’injustice ?

Dans un second temps comment être un bon avocat de la cause des noirs.

Et je terminerais par ceci :

Les noirs doivent s'unir et s'organiser non pour s'intégrer et entrer dans un schéma de pensée qui n'est pas le leurs et qui ne les concerne pas, mais pour exister pour eux mêmes et en eux mêmes.

 et si nous sommes sages nous ne laisserons pas maltraiter nos frères et nous nous empresserons de prendre leur défense. Il ne faut plus qu’on les malmène. Il ne faut pas non plus trancher la question par des jugements et des discours, car ce n’est pas en paroles que nous sommes attaqués. Ne cessons pas d’opposer à des adversaires qu’on doit supposer animés de bonnes intentions, des préparatifs effectifs. Ne plaçons pas nos espérances dans la bienveillance de nos « Maîtres blancs », mais dans la sagesse de nos prévisions. Car l’homme sachez le ne diffère pas de l’homme et celui là l’emporte qui a été formé dans de plus rudes circonstances.

 

 

Posté par socrate77 à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fritz Sauckel le négrier des Français et des békés surnommé le négrier de l’Europe

Fritz Sauckel le négrier des Français et des békés surnommé le négrier de l’Europe, vérités cachés sur la seconde guerre mondiale ce que les Kémites doivent savoir contre le révisionnisme nègre.

Après La vague de grève de Mai juin 1936, et la victoire du front populaire la même année, la peur d’une révolution communiste tourna à l’hystérie, combattre Hitler c’était semble t’il : « Faire le jeu du communisme international »

En outre tout les Français ayant plus de trente ans se souvenait du gaspillage aveugle de jeunes au conflit de 14-18, qui avait fait de la France un pays de vieillards et d’infirmes.

L’image reste surtout de cet instant de juin 1940, le réfugié Belge et Français militaires et civils qui obstruaient les routes aux derniers jours mitraillés par l’aviation Italienne, épuisés par leur mutuelle désespoir.

 

 La France avait été assommée, démoralisée, sans devenir spartiate pour autant par la guerre la plus rapide et la moins destructrice qu’elle avait subie au XIX siècle.

Les villes n’avaient été bombardés systématiquement comme étaient en voie de l’être Londres, on n’avait vu des régions entières devenirs des déserts comme en 14-18.

 

Vichy n’est pas un petit pansement c’est de la grande chirurgie, la France n’est pas le seul pays occidentaux occupé à se contenter d’administrer, elle fait une révolution intérieur de des institutions et de ses valeurs morales.

La vraie menace contre Pétain pendant l’été et l’automne 1940 vient de l’opposition d’une élite à l’étranger , plutôt que d’un mouvement de masse dans l’hexagone Français.

 

Des responsables des possessions d’outre mer trouvaient l’armistice difficile à avaler, n’ayant pas subi directement la Blitzkrieg, « la guerre éclair » du Reich, et ayant été élevé dans l’idée de la grandeur de la France et de garder à la France les ressources de l’empire. Les gouverneurs généraux des colonies et d’outre mer étaient les Français les belliqueux de l’été 1940.Les deux principaux commandant d’outre mer et des colonies étaient le général Auguste Noguès en Afrique du nord , et le général mittelhauser au proche orient, officier les plus virulents.

Le coup de massue de la défaite ayant fait d’un peuple arrogant et belliqueux une foule de flagellant avide de souffrances et de discipline.

 

Lors de son procès en 1945 Pétain déclare : « Chaque jour le poignard sur la gorge j’ai lutté contre les exigences de l’ennemi »

Ce n’était pas tant un mensonge qu’une demi-vérité.

La collaboration ce ne fut pas une exigence Allemande auxquels certains dirigeants ont répondu par sympathie ou par ruse, ce fut une proposition de la France à Hitler.

 

 

Les conditions léonines de l’Afrique sont appliqués à la France des Français et des békés

Le 26 Août après des semaines de négociations vaines La France doit accepter de payer 20 millions de Mark par jour au titre des frais d’occupation par l’article 18, ce qui représente 400 millions de Franc avec le taux de change de l’époque, soit 400 m

illions de Francs par jour que l’état Français doit acquitter au Reich au titre de frais d’occupations avec le taux de change de 20 pour 1.

 

Jean piot dans l’œuvre demandait à la France de « remplacer la politique revancharde de Clemenceau par la politique colonialiste de Jules Ferry. »

Après la défaite de 1640 la France étant bridée partout sur le continent, les colonies deviennent de ce fait plus précieuses.

Dans les entretiens qu’il a en en Août 1940 à Paris, Laval premier ministre de Pétain affirme :

« La France a plus d’intérêt avec Berlin qu’avec Londres, à l’heure actuelle elle a subi une défaite et doit la payer, mais la paix ne peut être conclue avant que l’Angleterre ait été vaincu à son tour. Plus la grande Bretagne sera écrasée moins le fardeau de la France sera lourd, les pertes Françaises pouvant être compensés par les possessions Britanniques en Afrique. »

Pétain affirme :

« Le bolchevisme est l’ennemi de la France et de l’Allemagne qui ont intérêt à défendre ensemble une civilisation supérieur »

 

Le Colonialisme Appliquée à la France :

La Kollaboration c’est la botte, les ressources sont drainés vers l’Allemagne par plusieurs canaux , les plus larges étant les frais d’occupations.

Ils sont fixés en France à 400 millions de Francs par jour, le 10 mai 1941 il passe à 300 millions par jour, puis à 500millions le 11 novembre 1942, quand le pays tout entier est occupé par le Reich.

Jusqu’au 3 septembre 1944 paye au total 631 866 000 000 milliards de Francs 58% de son revenu national entre 1940 et 1944, il faut y ‘ajouter le coup du déficit du change extérieur avec L’Allemagne.

 

En outre des accords partiels prévoient la livraison de matières premières stratégiques et de denrées alimentaires, sans compter qu’un certains nombres d’usines travaillent sous contrat de guerre.

Un pu plus de 10% des produits coloniaux , phosphates , huiles végétales vont au Reich.

Le Reich à emmené 4320 des 16000 locomotives du parc ferroviaire Français.

Le Reich a pris dans les compagnies Française d’outre mer des parts équivalents à 121 millions de Mark.

Frank Richard Hemmen chef de la délégation économique du Reich en France peut dire : »Les Français employés dans l’industrie du chemin de fer , la navigation fluviale et la majeure partie de la marine marchande travaille presque exclusivement pour le Reich.

La France est étranglée économiquement et financièrement par les saignées que lui impose lez Reich.

C’est là qu’on voit toute l’hypocrisie des Français, Békés, occidentaux et assimilés et d’un filou comme le général de Gaulle et son esprit nauséabond et cynique d’individus méprisable qui a fait tout son possible pour sortir la France des griffes de Hitler avec le concours des nègres de l’empire, mais qui ne se gênera pas pour façonner la France Afrique, on peut dire qu’il avait un bon maître « le Sauveur de la France planquée en Angleterre » Hitler en personne.

On s’étonne de ne pas entendre les pétré grenouillau, les Békés,les finkelkraut,max gallo déployer toute leur propagande nauséabonde et du révisionnisme dans ce domaine, au contraire là ils se montrent en général parfaitement lucides et habiles.

 

Les déportations

 

Les déportations massives commencent par le rassemblement de 13000 juifs au vélodrome d’hiver.

Les premières déportations systématiques des juifs apatrides internés commence en zone occupé commence en mai juin 1942, l’étoile jaune devient obligatoire en zone nord à partir du 28 mai 1942, en outre la législation de 1940 et 1941 à facilité la solution finale tout comme le code noir avait facilité Le génocide des nègres dans la traite négrière.

En vertue de la loi du 4 octobre 1940, environ 20000Israélites sont déjà internés dans les camps de la zone libre au milieu de 1942.

 

Les actions terroristes

 

Les actions terroristes se multiplient après juin 1941, le colonel Hansspeidel un des chef de la kommandantur à Paris, le premier Allemand tué, l’enseigne de vaisseau Moser abattu le 21 août 1941 à la station de métro Barbès Rochechouart ; viennent ensuite sous officier Hoffmann exécuté le 3 septembre à la gare de l’est, un commandant et un Kriegverwaltungsrat tué à coup de revolver le 22 octobre à Bordeaux, comme le FelKommandant de Nantes deux jour plus tôt.

Les Allemands réagissent avec une férocité exemplaire :

Ils prennet comme otage des détenus de droit commun et des communistes déjà emprisonnés et les fusillent par fournées à mesure qu’expire les dates limites fixées pour la capture des terroristes.

Au 25 octobre600 otages restent au mais des Allemands qui en ont déjà plus de 100.

Voici comment réagissent les français de l’époque ;

« Les jeunes gens à l’école technique étaient atterrés « écrit jean guéhenno « on se perd dans l’horreur »

Devant ces « attrocités » Pétin envisage de se constituer comme otage.

Ces appréciations sont à rapprocher de celle du Reichfuhrer Michel Alliot Marie

le 09 novembre 2006 l’armée Française a exécuté les esclaves ivoiriens révoltés devant l’hôtel Ivoire, dans une tentative de « liquidation du ghettos de Varsovie »

Ils ont été amenés à tirer. Ils ont effectué des tirs de sommation et, dans certains cas, ont été amenés à faire un usage total de leurs armes à feu. Il n’y avait pas moyen de faire autrement. » C’est ce qu’a déclaré, dimanche lors du Grand Jury RTL-Le Monde-LCI, la ministre française de la Défense pour justifier les tirs des soldats français sur des manifestants ivoiriens qui voulaient « empêcher [les] blindés de rejoindre Abidjan ». Le Reichfuhrer Michèle Alliot-Marie a par ailleurs rendu hommage à l’armée française, qui a « fait preuve de sang froid et de retenue » alors qu’elle agissait « dans des conditions épouvantables, face à une foule armée de kalachnikovs et de pistolets ».

Les conditions de vie  sous l’occupation

Les conditions de vie d’austères qu’elle était au début de l’occupation sont devenus misérables en 1944.

Les Français n’ont plus pour l’usage domestique que 35% du charbon dont ils disposaient avant la guerre étant donné que les importations sont impossibles et que les riches gisements du nord et du pas de calais relèvent de l’administration militaire Allemande de Bruxelles.

Les carburants sont extrêment rare 1/10 de celui de 1939.

L’électricité est sévèrement rationnée.

Les chaussures ont des semelles de bois.

« On a si froid qu’on ne pense qu’a cela » écrit Jean Guéhenno le 21 janvier 1942.

Mais le grand problème c’est l’alimentation, la France a été en définitive le plus mal loti des pays occidentaux.

Roger Martin écrit à Gide en mai 1942 qu’il a perdu « 19 kilos » et en septembre qu’il n’y a plus rien au marché.

L’effervescence est grande on voit même des femmes pleurer en pleine rue.

En ville les tickets de rationnement ne sont pas toujours honorés loin de là, la production baisse, les transports, se raréfient, les paysans stockent et l’occupant réquisitionne.

 

Alfred Fabre Luce déclare que « la vraie voix de la France en 1942, c’est la protestation véhémente de l’estomac », on ne peut guère s’attendre dans ces conditions que le Reich soit aimé chaleureusement.

 

Les préfets Français signent en 1941 une déclaration conjointe selon laquelle «  que les réquisitions et les actions de police allemande ferment le chemin de la collaboration et favorise l’expansion du communisme »

 

Dans ces conditions on pourrait dire aussi en définitive que « c’est la bite des Français des békés occidentaux et assimilés qui a provoqué la Famine et la pauvreté en France, c’est tout aussi spirituelle .

 

La résistance de l’Etat  Français face à l’occupant.

 

En politique extérieure le fait qu’on n’osait pas dire sauf à mot couvert c’était que Hitler était le meilleur rempart contre Staline dans ces conditions «  la guerre contre Hitler » devenait pour les conservateurs Français « la guerre de Moscou » car elle pouvait difficilement être menée sans l’aide de l’union soviétique.

Bien avant 1940, de nombreux Français en étaient venus à penser que la révolution était le danger le plus grave, et que la guerre contre Hitler était regrettable parce qu’elle empêchait de se consacrer à la tâche essentielle abattre le communisme.

Le 19 août 1944 , un commando amphibie composé de Canadien prend pied à Dieppeet dans les collines situés au nord de la ville, il est écrasé en quelques heures et la plupart des hommes sont fait prisonniers. Vichy est bel et bien soulagé que la tentative ait échoué et Pétain de féliciter publiquement l’armée Allemande d’avoir procéder « au nettoyage » rapide du sol Français.

Il écrit le 21 Août 1942 à Hitler : « en raison de la dernière agression Britannique qui s’est déroulée sur le sol Français »

« Je propose d’envisager la participation de la France à sa propre défense »…….. « Cette intervention étant l’expression de ma volonté sincère de faire participer la France à sa propre défense. »

On bne peut pas dire non plus que la collaboration ait valu à Vichy l’intégrité territoriale, hormis la Belgique les quelques kilomètres carrés D’Eupen et de Malmédy-Moresnet qu’elle lui avait gagnée à la suite de la 1ère guerre mondiale en 1919aucune nation occidentale ne fut amputée de facto d’une partie de son teritoire.

L’Alsace et la Lorraine avait droit à un Gauleiter qui les administraient comme partie intégrante du Reich.

Ce qui restait du Nord Est fut déclaré « Speer zone » interdite aux réfugiés qui auraient souhaité y retourner et aux autorités française.

Les fermes abandonnées pendant le combat furent réparties aux agriculteurs Allemands, enfin les deux département du Pas de Calais et du Nord furent placés jusqu’en février 1943 sous la coupes des autorités Militaires allemandes De Bruxelles.

 

Le négrier de L’Europe Fritz Sauckel

 

Fritz Sauckel (27 octobre 1894 - 16 octobre 1946) était un responsable nazi. Il organisa les déportations de travailleurs des pays occupés vers l'Allemagne.

Marin sur des navires de commerce, puis ouvrier d'usine, il adhéra en 1923 au parti nazi, dont il devint Gauleiter en Thuringe en 1927.

Chef du gouvernement de Thuringe en 1932, puis Reichsstatthalter de Thuringe en 1933, il fut nommé plénipotentiaire général pour l'emploi de la main d'œuvre en 1942 et organisa à ce titre les déportations de travailleurs des pays occupés vers l'Allemagne.
Son représentant en France jusqu'à son assassinat en septembre 1943 était Julius Ritter.

Il fut condamné à mort au cours du procès de Nuremberg pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité et pendu en 1946.

A mesure que croissent les besoins du Reich, la France devient son fournisseur le plus plantureux.

Reste à savoir comment s’y prendre pour exploiter au mieux les ressources de la France.

 

A Berlin deux conceptions s’opposent :

A) Les pillards conduit par Fritz Sauckel : Ce dernier considère qu’il faut drainer autant que possible les ressources de la France sans se préoccuper de la répercussion générale que peuvent avoir des réquisitions incohérentes sur l’économie de la France

 

B) Face à eux ; Albert Speer le technocrate plus subtil , propose de stimuler l’industrie,et l’agriculture Française pour les intégrer dans une vaste unité de Production Européenne.

 

IL faut que les Kémites du monde Entier sache Qu’en France Concernant Les Rapports de la France Avec le peuple Kémite  L’Afrique et les Antilles en Particulier c’est toujours la Tendance Sauckel (DE Gaulle ,Foccart) qui l’emportera dans les relations franco-Kémite dans le cabinets noir de l’Elysée surnommée cellule Africaine, L’EURAFRIQUE de Sarkozy prononcé dans son discours de Dakar il ya peu C’est toujours et éternellement La tendance Sauckel, ainsi les Français les békés les juifs occidentaux et assimilés ne s’arreteront pas avant que le peuple Kémite ne soit entièrement anéanti écrasé par la dette et l’exploitation féroce.

Car la tendance Sauckel est conbsubstanciel à l’existence de la France

 

C’est Hitler lui-même qui va être le meilleur agent de recrutement de la résistance quand il décide d’envoyer les jeunes ouvrier Français travailler dans les usines du Reich.

Laval n’ayant pas réussi à amadouer le gauleiter Sauckel.

Avec ses volontaires le STO (Service du travail obligatoire) institué en 1943 deux classes d’age entière.

Pour le STO il ne s’agissait pas d’un marché de trois contre un comme la propagande le raconte, il ; avait été décidé le 15 juin 1942 que la France fournirait 400 000 ouvriers dont 150000 qualifiés et c’est seulement à ceux-ci que s’appliquait la relève, autrement dit 50 000 prisonniers au maximum auraient été libéré, en outre c’était surtout des agriculteurs qui étaient renvoyés dans leur foyer.

Les jeunes gens n’ont d’autres solutions que de prendre le train pour l’Allemagne ou le chemin de la montagne grossissants les rangs des mécontents et résistants.

Les montagnards doivent évidemment se nourrir et se défendre par leurs propres moyens. Ils y parviennent en faisant des descentes là ou ils savent pouvoir trouver de l’argent et du ravitaillement.

La perspective d’une libération acquise grâce à « des brigands » n’a rien qui puisse séduire bon nombre de français.

Dans ces conditions les vrais résistants n’ont jamais été très nombreux, après la guerre on livrera 300 000 cartes de combattants, dont 130 000 à des déportés, et 170 000 à des combattants volontaires de la résistance, en y ajoutant les 100 000 combattants volontaires qui y laisseront leurs vie on a le total de tout les résistants actifs ou du moins de ceux qui furent reconnus comme tels, ils représentent environ 2% de la population adulte.

Cependant si on se réfère aux sympathisants qui lisaient les journaux clandestins, on ne compte que deux millions de Français, soit près de 10% de la population adulte Française qui ont accepté de prendre un risque somme toute léger.

Nous ne voulons minimiser en rien le rayonnement de ceux qui savaient ce qu’ils devaient faire, il n’en demeure pas moins que l’immense majorité de la population n’entendait pas secouer le joug Allemand par le Feu et l’épée.

On s’étonne que les Finkelkraut, les Max gallo, Les Pétré grenouilleau restent muet sur Fritz Sauckel apparemment c’est pour éviter de dire que les Français békés juifs, occidentaux et assimilés ont vendus une partie de leur population au Reich et reconnaître que Fritz Sauckel est un négrier revient à valider leur propre crime contre le peuple Kémite et de continuer tranquillement la francaFrique, on préfère bien sur parler des grandes heures de l’empire colonial Français et de Napoléon.

 

 

 

« La Récompense » de la France

Après s’être battus par milliers en 1939-40 et après les affres de la captivité, tirailleurs maghrébins et d’Afrique noire furent de nouveau mobilisés à partir de novembre 1942 pour participer à la libération de la « Mère patrie ».

A la suite de la débâcle de mai juin 1940 l’armée française était prisonnière dans les camps du Reich, la France était occupée, il appartenait à l’Empire de fournir le plus grand effort pour reconstituer cette armée et participer au combat pour la Libération.

Engagés ou conscrits, ils représentaient plus de la moitié de l’armée régulière en 1944, estimée à 550 000 hommes et femmes.

Sur les 260 000 hommes que comptait la Première armée française dont les unités débarquèrent en Provence en août 1944, plus de la moitié était des indigènes originaires des colonies, musulmans d’Afrique du nord et d’Afrique noire.

Des fantassins constamment sollicités et surexploités, de l’aveu même de leur chef, le général de Lattre de Lassigny. Il s’en s’inquiétait auprès du commissaire à la guerre Diethelm : "Mes hommes ont l’impression naissante qu’ils sont abusivement exploités par la métropole, sentiment terriblement dangereux."

Et puis, la guerre terminée, ils sont, dans leur grande majorité, rentrés au pays fiers du devoir accompli et certains d’avoir montré que leur participation les hissaient au niveau de tous les citoyens français.

A la suite des indépendances de 1960, en Afrique, la France de l’escroc nauséabond DE Gaulle  avec l’aide de son sbire Foccart ;substitue à la colonisation le système nauséabond, de la Franc Afrique comme monnaie d’ échange au sacrifice héroïque de l’armée d’Afrique en Europe pour libérer la France.

En conclusion je demande Au Français, békés juifs occidentaux et assimilés : « Pourquoi n’avoir pas conserver le système Hitler -Sauckel s’il avait du bon.

Je dis ceci : Il faut que les Français, békés juifs occidentaux et assimilés sachent qu’il ne duperont plus aucun Kémite avec l’idéologie contenu dans leurs livres d’histoire, par ses silences, ses détours, ses choix, et ses manigances c’est un fatras de mensonges destiner à aveugler le peuple Kémite.

J’attends le babillage et le lyrisme poétique de Finkelkraut, Pétré grenouilaux, Max gallo et compagnie sur le système Hitler-Sauckel.

Que diraient les Français, békés juifs occidentaux et assimilés si un Kémite disait que : « C’est la bite des Français, békés juifs occidentaux et assimilés  qui est responsable de la famine en France entre 1940 et 1945.

Enfin les commémorations du 8 Mai 1945 c’est de la repentance, un étalage de la douleur des Français, békés juifs occidentaux et assimilés.

Posté par socrate77 à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Kémite de tous les pays unissez vous!

Kémite de tous les pays unissez vous !, ce que vous devez absolument  savoir

 

Vérités sur l’esclavage

 

La traite négrière débute officiellement suite à la controverse de Valladolid en Espagne

La Controverse de Valladolid porta en 1550 sur le statut des Indiens d'Amérique et opposa le dominicain Bartolomé de Las Casas et le philosophe Sepulveda devant un légat du pape dans une église de Valladolid.

Les principaux débats portèrent sur les interrogations suivantes :

  • Qui sont les Indiens ?
  • Les Indiens d'Amérique      appartiennent-ils à l'humanité ?
  • Quel traitement leur      réserver ?

La controverse

Las Casas, moine dominicain, considérait que les Indiens sont des hommes à part entière, qu'ils possèdent bien une âme. Il s'opposait à Sépulveda, un philosophe, grand admirateur d'Aristote, qui pensait lui, au contraire, que les Indiens étaient des hommes inférieurs, des esclaves-nés. Au cours de leur vie, ils échangèrent de nombreuses lettres où ils défendaient chacun leurs arguments. Il y aurait même eu une controverse où ils débattirent l'un et l'autre en présence du légat du pape.

Sépulveda cherchait d'abord à justifier et légitimer la conquête de ces nouveaux territoires par les Européens. Face à lui, Las Casas défendait une vision idyllique de l'Indien, "très doux, sincère et modeste", "dépourvu de rancune, de haine, de désir de vengeance"

Décision

Le verdict du légat du Pape fut prononcé en faveur de la position de Las Casas : les Amérindiens ont bien une âme. Bien que la mise en œuvre de cette décision eût rencontré de fortes oppositions et fût largement sabotée par les colonisateurs, elle devint la position officielle, tant du roi d'Espagne que de l'Église catholique. Dans un codicile du verdict, le légat du Pape préconisa l'utilisation des Africains comme main d'œuvre servile au regard des retombées économiques qu'aurait eu sa décision. Ainsi débuta le commerce triangulaire.

 

Les précurseurs du commerce négrier

 

La réponse se trouve dans l’article n°1 du code noir :

Article 1er

« Voulons que l'édit du feu Roi de Glorieuse Mémoire, notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles; ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser de nos dites îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d'en sortir dans trois mois à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. »

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une macabre « rivalité économique ».

Comment s’est organisé la traite négrière

Le commerce triangulaire débute réellement en France à l’initiative de Colbert, ministre des finances de louis XIV (à partir de 1661).

Colbert avant d’être ministre avait été le secrétaire général et le bras droit du Cardinal Mazarin,un écclésiastique Italien corrompu, et assoiffé de richesse qui était originaire de la Sicile, c’est tout dire. (Bien que la mafia n’existait pas encore à l’époque).

 à partir de 1643, à la mort de Louis XIII et comme Louis XIV n'est encore qu'un enfant, la régente Anne d'Autriche nomme Mazarin Premier Ministre.

Dés le début de son gouvernement, Mazarin s'enrichit énormément en confondant les caisses de l'État avec sa caisse personnelle. Il perçoit de nombreux « pots de vin » en échange de charges et profite de la faillite d'amis banquiers pour reconstituer à bon compte sa bibliothèque dispersée pendant la Fronde et enrichir sa collection d'œuvres de Titien, Caravage ou Raphaël, de statues, de médailles, de bijoux.

Sa fortune est telle qu'il engage Jean-Baptiste Colbert pour la gérer au mieux.

le cardinal Mazarin a laissé une fortune de 35 millions de livres, dont 8 millions en espèces (soit l'équivalent de l'encaisse de la Banque d'Amsterdam, banque la plus importante du monde à l'époque). Il avait tout perdu pendant la Fronde, il avait donc accumulé ces richesses entre 1652 et sa mort, soit en moins de neuf ans, en se faisant attribuer par la reine-régents charges civiles et ecclesiastiques

 

Fils aîné de Nicolas Colbert et Mariane Pussort, Jean-Baptiste Colbert appartient à une famille de marchands et banquiers champenois.

Avant la mort de Mazarin, le 9 mars 1661, le cardinal suggère au roi de prendre Colbert à son service. En septembre 1661, Celui-ci parvient par des manigances,ruses complots et subterfuges enfin à obtenir la disgrâce du ministre des finances en place Fouquet, qui est arrêté à Nantes le 5 septembre 1661 .

Colbert institua des compagnies commerciales : Compagnie des Indes Orientales (Océan indien), Compagnie des Indes Occidentales (Amériques), Compagnie du Levant (Méditerranée et Empire ottoman) et Compagnie du Sénégal (Afrique) et est l'instigateur du commerce triangulaire des esclaves et l'auteur du code noir.

Qui sont les Békés ?

Les békés ces gens issuent du Lumpenprolétariat du XVII siècle, cette lie d’individus corrompus de toutes les classes, qui a son quartier général dans les grandes villes.

C’étaient des Geux, des gens pauvres et misérables et analphabètes qui vivaient dans les faubourg des grandes villes, cette sorte de gens prêts à tout les mauvais coups. (Tueurs,proxénètes,brigands,perceurs de muraille) gens oisifs et inutiles prêts à tous les mauvais coups.

Cette sorte de gens était régulièrement pendue par la justice royale.

Afin de ce débarrasser de cette lie d’individus Les officiers de la marine de Colbert persuadèrent cette « racaille » de l’époque de s’embarquer et d’aller par le biais du commerce négrier s’enrichir dans les colonies Française du nouveau monde.

Le commerce négrier était subventionné par le régime de louis XIV.

Afin de faire table rase de la concurrence et de débarraser le planché des Antilles Françaises, et afin que les Békés Français ne se décourage pas.

On publia cet article du code noir :

Article 1er

« Voulons que l'édit du feu Roi de Glorieuse Mémoire, notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles; ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser de nos dites îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d'en sortir dans trois mois à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. »

Une alliance avec les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés est elle possible ?

Voila ce que disait Nogueira le ministre des affaires étrangères de Salazar :

« Les blancs et les noirs vivent d’après des lois différentes tant sur le plan moral que politique, chacun suit son chemin »

Ou bien écoutons encore Verwoerd premier ministre de la république Sud Africaine sous l’apartheid.

« L’unité d’intérêts des Africains et des Européens est une bêtise, jamais ces intérêts n’ont convergé. »

Et de ces propos on pourrait en citer beaucoup.

 

Le vrai visage du colonialisme et du néo colonialisme

Le naufrage du colonialisme a fait apparaître dans le monde de nouveaux Etats, En Asie en Amérique, en Afrique des centaines de millions d’hommes sont passées de la condition d’esclaves à celle de serfs.

Mais il faut combler leur retard économique et culturel, rivaliser avec les bourreaux d’hier.

Cet tâche est assurément difficile , mais l’histoire ne nous a pas fourni l’exemple d’un pays sous développé qui en un bref laps de temps s’est transformé en grande puissance industrielle.

Avant la révolution de 1917, la Russie était un des pays les plus attardés de l’Europe, la russie était écrasé sous le poid de la dette publique, le Tsar et la noblesse n’avait cure du progrès de l’industrie nationale.

Après la révolution socialiste d’octobre en Russie en 1917, les capitalistes riaient , répétant sur tout les fronts que d’ouvriers incultes on ne fera jamais des savants et des ingénieurs.

Mais comme dit le proverbe rira bien qui rira le dernier , la vie à ridiculisé « ces prophètes »

Le fils d’un ouvrier , Youri Gargarine, et celui d’un Paysan Guerman titov ont été les premiers à pénétrer dans le cosmos, et d’autres pilotes soviétiques d’origines paysannes :Andrian Nicolaiev, et Pavel Popovitch furent les héros du premier vol groupé dans l’espace.

Les les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés colonialistes et impérialistes ressemblent étonnament au loup du conte du petit Chaperon rouge , quand on leur demande pourquoi ils ont si longtemps tenu en Esclavage des continents entiers, ils répondent ; »c’ était pour faire leur éducation, pour mieux les préparer à la liberté et la vie indépendante »

Quant à la façon des Français, békés, juifs occidentaux et assimilés de préparer les peuples à la liberté on la voit bien appliquer en Afrique.

Ils s’efforcaient seulement de drainer dans leurs pays la plus grande partie possible des trésors de l’Afrique »

Les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés faisaient traffic non seulement des richesses de leurs colonies, mais même de la population de celle-ci.

Par dizaines de millions les captifs Africains étaient emmenés En Amérique pour y être vendus en esclavage, quand au reste de la population coloniale , les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés les exploitaient sans merci.

Voiçi comment le grand patriote Kémite congolais Patrice Lumumba à dépeint dans ses vers la conduite des colonialistes :

« Et puis s’en vint le blanc, plus sournois, plus rusé , rapace.

Qui échangeait en or

Ton or , pour de la pacotille

Violentant tes femmes

Parquant en ses vaisseaux

Tes garçons et tes filles.

Le Tam Tam bourdonnait

De village en village

Portant au loin le deuil

Semant le déssaroi

Disant le grand départ

Pour les lointains rivages

Ou le coton est Dieu

Et le Dollar est Roi.

Ainsi les colonialistes ; les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés e « préparaient à la liberté les peuples de leur possession

»

Le joug des Français, békés, juifs occidentaux et assimilés est tout aussi pesant dans colonies des Antilles, prenons par exemple la Guadeloupe.

Bien que par Exemple en 1946 on lui ait donné le titre de département Français la situation des noirs n’a pas changé pour autant car les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés ont fait du pays une immense plantation de bananiers et de cannes à sucre , dont le produit va presque entièrement à la métropole et aux békés et rapporte des bénéfices au monopole Français.

les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés parlent beaucoup de liberté mais leur appui est toujours acquis à ceux qui l’étouffent.

Hier ils aidaient de leurs armes et conseils les colonialistes Français engagés dans une lutte sanglante contre le peuple d’Algérie, aujourd’hui ils aident et mettent en place les dicteurs nègres à déclencher des répressions féroces contre le peuple Kémite.

 

les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés Une menace permanente et mortelle pour le peuple Kémite.

 

Une série d’obstacle se dressent dans la voie de la liberté devant le peuple Kémite.

les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés qui ont créer ces obstacles font tout leur possible pour les multiplier.Ils utilisent tous les moyens qu’ils ont à leur disposition pour maintenir les nègres en servage :moyens de caractères politique, économique,militaire.

Il faut regarder la réalité en face les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés possèdent un grand arsenal militaire :Ils ont à leur disposition des fusées à ogives nucléaires.

Ce tigre à des dents nucléaires, et cela il ne faut pas l’oublier.

les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés ont empêché par tout les moyens le peuple kémite de se développer, les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés réservent au peuple Kémite le rôle de fournisseurs de matière première quasi gratuite, et le rôle d’un hinterland agraire producteur de bananes,cacao etc….

les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés et les autres Etas impérialistes se déclarent en parôle toujours prêts à aider financièrement techniquement et scientifiquement le peuple kémite, mais en réalité c’est une forme voilée plus raffinée d’exploitation coloniale.

Spéculant et profitant des difficultés issues de la traite négrière ,du peuple Kémite ,pour conserver et conserver leur position dans les anciennes colonies.

 

Les manœuvres des Français, békés, juifs occidentaux et assimilés

Pour maintenir les kémites en esclavage et maintenir leur domination les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés utilisent plusieurs tactiques

a)I Français, békés, juifs occidentaux et assimilés murmurent dans les oreilles des kémites des Antilles qu’ils ne sont pour rien dans la traite négrière que ce sont les kémites d’Afrique qui ont vendus leurs frères et sœurs des Antilles,ces accusations et mensonges nausébonds et ignobles, avec la propagande non moins ignoble de prétendu culture créole tend à rejeter sur les kémites eux-mêmes la responsabilité de l’esclavage.

Mais ils oublient de dire que les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés organisaient des véritables pogroms en Afrique,les compagnies de traite négrières organisaient de véritable rafles et safaris d’êtres humains.

C’est à coup de canon que s’est déroulé la traite négrière, soigneusement organisé avec la construction de port Négrier.

Es ce les kémites d’Afrique qui assasinaient entassaient et noyaient les esclaves révoltés dans les bateaux.

Es ce par les kémites d’Afrique que 40% de ce trafic d’être humain disparaissaient avant d’arriver aux Amériques.

 

Ainsi les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés en empoissant l’esprit des kémites des Antilles, et en spéculant sur cette prétendu culture créole veulent nous duper,nous les kémites.

 

B) Durant leur domination séculaire sur la terre Kémite, les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés ont réussi au moyen de la subordination à créer une faible couche de personnalités du pays vendus à leurs patrons.Ce sont des gauleiter Nègre.

Les Gauleiters ce sont les gouverneurs des pays conquis par le troisième Reich Hitlérien .

Ces gouverneurs des territoires occupés par les nazis, chargés par le Reich de mettre en place des structures pour l’exploitation des pays conquis, cette exploitation allait jusqu’à la mise en esclavage dans les camps de concentration et la destruction du peuple juif au travers de la politique de la solution finale méticuleusement organisé par les Nazis, et qui visait à la l’anéantissement du peuple juif.

Au moyens de ces traitres les colonialistes utilisent la tactique du « diviser pour régner », dressent les kémites les uns contre les autres, organisent des putsches miltaires, des assasinats politiques, des provocations, cherchant à désorganiser les kémites et à leur imposer leur domination sous une forme nouvelle et par des nouvelles méthodes.

c)Ils organisent des pogroms de nègres, en formentant  soigneusement des génocides comme au Rwanda.

d) Français, békés, juifs occidentaux et assimilés sont prêts à sacrifier des régions kémites entières pour des richesses naturelles, comme en Sierra Leone pour les diamants.

f) Ils pratiquent la politique du « tout à l’envers », les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés établissent comme dirigeant les moins aptes du peuple kémite à assumer des postes de responsabilité.

Les dirigeants du peuple Kémite c’est une classe de prolétaire, sans formation déterminée, véritable bourdon de la race humaine, contrefaçon bouffonne, beaucoup plus nocif que leur pareil de la gens ailée; parce que armés de dangereux aiguillons.

Partout ou sévit ce fléau (les pseudo dirigeants) du peuple Kémite, on voit une foule de mendiants, prostitués, coupeurs de bourses, hiérodules, proxénètes, drogués, et autres malfaiteurs.

Ce sont les Eyadema, Bongo, Biya, Mobutu et consort, des siphonneurs et perceurs de muraille.

A quoi servent les fabuleuses richesses volés par les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés au peuple Kémite.

 

Les richesses volés par Français, békés, juifs occidentaux et assimilés servent à entretenir en France une population oisive Et paresseuse pour financer par exemple :

a) les trentes cinq heures

b) Une bureaucratie aberrante pléthorique et improductive

c) La civilisation du loisir

d) Les congés maladies bidons,et autres escroqueries aux assédics et à la sécurité sociale

e) Les escroqueries,financières politiques fréquentes

f) Une politique française de grande puissance abberante se posant en rival des Etats unis alors que ce pays est depuis longtemps un pays de seconde zone.

g) Financer toutes la misère du monde, pour se donner les apparences de Pays des droits de l’homme et universaliste avec le sang des Africains Kémite.

h) Maintenir le peuple kémite dans l’assistanat et la mendicité permanente de l’aide sociale et du RMI en créant une citoyenneté à plusieurs vitesses et des discriminations insupportables à l’embauche, car ils ont peur que en jouant franc jeu les Kémites « travailleurs par nature »ne les supplante rapidement.

 

Que devons nous faire dans un premier temps  ?

 

a)Nous devons nous unir d’abord Kémite D’Afrique et des Antilles rien ne sera possible sans cela.

 

B)Nous devons ensuite créer un Etat dans l’Etat en développant un espace économique, culturel,identitaire à coté de celui des Français, békés, juifs occidentaux et assimilés.

Nous devons développer nos entreprises en embauchant exclusivement les Kémites.

 

C) Il faut que toutes les villes à majorité Kémité Soient gouvernés par les Kémites exclusivement.

Il faut développer et créer nos écoles avec un enseignement Kémite, et non celui Français, békés, juifs occidentaux et assimilés.

d) Il faut multiplier les échanges visites discussions et les commémorations mémorielles avec nos frères des Antilles.

e) Multiplier les organisations d’entraide et de coopération Kémite.

 

f) Il faut apprendre apprendre et apprendre, reconstituer notre passé, restaurer notre identité, cesser de travailler pour les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés, travailler pour les kémites.

g) Organiser et mettre en place un calendrier Kémite avec nos fêtes, nos commémorations,nos noms.

h)Organiser des musées et centre culturel kémite créer par des kémites et pour des kémites.

 

Dans un second temps

 

A) il faudra organiser les Etats-Unis Kémite, Etablir la souveraineté Kémite sur nos provinces des Antilles à majorité Kémite et restaurer notre souveraineté au Soudan Et Mauritanie, foyer de population nègres.

B) Développer la bombe atomique Kémite, pour instaurer l’équilibre de la terreur.

 

 Aucune alliance n'est possible avec les Français, békés, juifs occidentaux et assimilés ce sont des organisations qui veulent notre destruction, nous devons agir seul, car une addition de faiblesse n’a jamais créer une force, mais une adition de faiblesse créer une grosse Faiblesse.

 

C’est à ce prix et à ce prix seul que nous serons debout.

Aucune autre solution n’est possible.

Partout nous devons nous organiser et mettre en place des collectifs de discussions et d’actions.

Vive le peuple Kémite Unis , Honneurs et succès.

 

 

 

Posté par socrate77 à 18:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 août 2007

Réminiscence de la servitude

Réminiscence de la servitude

 

On peut concevoir le néo colonialisme (entendre une nouvelle forme d’exploitation coloniale), comme un type de société donc les caractères déterminants s’inspirent du féodalisme.

La féodalité c’est une structure sociale particulière donc les caractères déterminants sont :un développement poussé des liens de dépendances, un morcellement du droit de propriété, une hiérarchie d’instance autonome créer dans chaque pays, qui exerce dans leur propre intérêt des pouvoirs normalement attribués à l’état, et souvent du ressort effectif de celui ci à des époques antérieurs.

Ce type de société que l’on nomme aussi parfois « règne féodal » est celui qu’a connu l’Europe occidental au Xe, XIe XIIe s.

Il est propre aux états nés du partage de l’empire carolingien,la France, l’Allemagne,le royaume de Bourgogne, la Provence,l’Italie, et aux pays ayant subi l’influence de ces états ; l’Angleterre.

Dans sa seconde acception, la féodalité peut être défini comme un ensemble d’institutions créant et régissant des obligations d’obéissance et de service.

 

Obéissance de la part d’un homme libre dit vassal, et des obligations de protections et d’entretiens de la part du seigneur , à l’égard du vassal, tout cela ayant pour effet la concession par le seigneur au vassal d’un bien dit, « fief »..

Il en va ainsi aujourd’hui des rapports principalement de la France, du royaume unis, des Etats-Unis : (produit de l’idéologie occidentale, de l’esclavage des noirs,des hispaniques), avec l’Afrique, le  moyen orient , une partie de l’Amérique du sud sous l’emprise du capitalisme prédateur.

Les origines des institutions féodaux- vassaliques doivent être cherchées dans la monarchie franque à l’époque mérovingienne, et tout particulièrement dans les pays entre Loire et Rhin qui en ont constitué le cœur au VI e et VII e s.

Au lieu de faire donation d’une terre à un vassal, le seigneur pouvait lui concéder cette terre en « tenure ».

On qualifie de « tenures » (Allemand Leihe), une terre dont le propriétaire concède à une autre personne, dite tenancier, l’usage et la jouissance pour une durée prolongée, d’une manière telle que le tenancier exerce sur la terre un pouvoir immédiat et direct.

Ce sont des tenures à vie presque toujours et même fréquemment héréditaire, (c’est le cas du Togo,ou Eyadema fils succède à Eyadema père, adoubé par la France sous la présidence de Chirac , la république démocratique du Congo ‘ex Zaire), ou Kabila présumé fils à Kabila présumé père, adoubé par la France, et les Etats-Unis.

 

La vassalité en tant qu’institution est une société créant des rapports de subordination et de service de la part d’une personne à l’égard d’un autre.

Il faut songer que le nom même de « vassus »jouissait d’une médiocre considération et que la terminologie se rattachant à la vassalité répandait un parfum de servitude, car celui qui le prenait s’engageait pour l’avenir à la libre disposition de sa personne.

L’interdiction de se recommander à un autre seigneur souligne le caractère totalitaire de la subordination du vassal (cf situation de la cote d’Ivoire avec les Etats unis).

Voici le serment de fidélité prêté par le duc de bohême, Brétislav 1er, lorsqu’il se reconnaît vassal du roi d’Allemagne,HenriIII en 1041.

« IUSIU Rendi regi ut tan fidelis elli moneret quam miles seniori esse deberet, omnibus amicis eius fore se amicum, inimicis inimicum »

« Il jura au roi qu’il lui serait aussi fidèle qu’un vassal devait l’être à son seigneur, qu’il serait l’ami de ses amis et l’ennemi de ses ennemis »

L’expression Française « foi et hommage » qui se généralise dès le bas moyen age pour désigner ce complexe d’acte générateur rend parfaitement, cette union intime : »on dira d’un seigneur qu’il reçoit quelqu’un, « a foi et hommage », pour dire qu’il le reçoit comme un vassal.

D’une autre personne, on dira qu’elle tient un bien en fief, « foi et hommage » ; c'est-à-dire en qualité de vassal.

Cette autorité, ce pouvoir du seigneur sur la personne du vassal explique également des expressions marquant avec force, la dépendance du vassal à l’égard du seigneur.

L’usage d’un adjectif possessif ou d’un génitif d’appartenance : « Regis efficitur », « il devient la chose du roi », « bientôt il devient sien », écrit l’auteur des « gestes » des évêques de Cambrai dans la première moitié du XI è siècle, pour dire que le comte de Flandre en 1007, vassal du roi d’Allemagne, « mox suus effectus ».

Etre fidèle c’est avant tout ne rien faire, qui puisse mettre en péril, celui à qui l’on a promis fidélité, ou lui causer quelque danger.

Le seigneur est également tenu d’assister le vassal de ses conseils (francophonie, sommet francafrique), et de lui faire bonne justice (accord côte d’Ivoire réglé en France à Marcoussis).

Enfin si il lui a concédé un fief, il doit le défendre contre les tentatives qui pourraient être faîtes pour le lui enlever (Tchad insurrection contre le roi nègre : Idris Deby, intervention Française), ou supposer telle (tentatives pour de la France pour Renverser Laurent gbagbo, pour infléchir la politique du vassal ou le destituer, on se donne ensuite les apparences de bons samaritains, en cas d’insuccès ; Accords de Marcousis Cote d’Ivoire).

 

Rupture d’engagement

A l’origine, nous le savons le vassal n’avait pas le droit de dénoncer unilatéralement le contrat qui le liait à son seigneur, sauf si celui-ci abusait de son pouvoir envers lui : mais malgré les crimes les plus atroces, les malversations les plus honteuses,l’Afrique est toujours dans les fers.

A partir du XI siècle et en tout cas dans la première moitié du XIIe s, on admet tout d’abord en France, qu’un vassal peut rompre ses engagements, à condition de faire connaître sa décision solennellement de renoncer à son fief (ce que n’a pas pu ou su faire le dictateur sanguinaire Saddam Hussein, vis-à-vis des Etats-Unis, avec les conséquences impitoyable et atroce que l’on connaît).

Nous avons affaire ici , une fois de plus à l’action exercée par le fief sur les relations vassaliques.

Renoncer à sa foi et à son fief se dit :Renunciare, Diffiduciare, « défier », « désavouer ».

La renonciation s’appelle : diffidentia, diffiduciatio,diffidatio, en Français on dira , « défiance », « défi », »désaveu », « démission de foi », et «  démission de fief ».

Le plus souvent d’ailleurs le vassal renonçait à la foi au seigneur, et entrait en rébellion (voir Saddam Hussein, vassal désobéissant et ignorant manipulé par la conspiration impérialiste colonialiste sionniste et occidental et victime de son despotisme Arabe, autrefois courtisé e devenu mouton noir, maintenant pendu) il  prétendait conserver son fief , d’où « défier », « provoquer », c’était le point de départ du conflit armé.

Le manquement d’une des parties à ses devoirs est qualifié de : «  félonie ».

Saddam Hussein est un félon.

 Un félon soigneusement manipulé par la conspiration occidentalo-sionniste.

La sanction première était la rupture de foi.

La diffidatio ,diffiduciato , diffidatio que nous avons rencontré comme dénonciation des liens vassaliques.

Le manquement grave du vassal entraînait la confiscation du fief, conséquence nécessaire de la rupture de foi (envahissement de l’Irak lors de la seconde guerre du golfe, Saddam Hussein dictateur Arabe déchu).

La concession de fief étant conditionné par l’existence d’engagements vassaliques.

D’autres termes pouvait également être utilisés pour indiquer la confiscation du fief à titre de sanction.

Jacques d’Avesnes rentré en rébellion :

Quod iacobus un castro suo nihil juris ultériu, hobere videretur.

« Que Jacques avait perdu tout droit sur son château ».

Semblable confiscation était appelée « Commisio »ou « Commissum », Français, « Commise ».

Par analogie, on peut transposer cette procédure au blocage, ou confiscation « des comptes suisses », des roitelets nègres et dictateurs Arabes.

Ainsi l’objet de fief pouvait être dépourvu de toutes bases territoriales ou locales et consister en un droit à un revenu, à une somme versée à des termes réguliers, à une rente c’est ce que l’on appelle le : »féodem de Bursa » , à partir du XII e s, « fief de bourse ».

Le premier roi de France qui ait à notre connaissance accordé des « fiefs de bourse », fut louis VII.

Tous ses successeurs quelques soit le titre qu’ils ont pris ont suivi méthodiquement la même politique, à partir du moment ou leur ressources financière ont commencé à le leur permettre.

Le néo colonialisme ou l’impérialisme est à l’esclavage ou  la traite négrière ce que le féodalisme fût au servage, c’est à dire une exploitation féroce empêtrée dans du juridisme de moines hier, et aujourd’hui ONU et FMI.

Dans le fond on retrouve la même logique : des maîtres tout puissants ou de droits divin derrière des hommes de paille cheval de Troie de l’exploitation et de l’oppression : roitelets nègres et dictateurs arabes.

Posté par socrate77 à 13:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]