L’antillais noir victime de son ignorance, à quand le réveil politique des Noirs !

Je m'interroge souvent sur les raisons de la souffrance nègre.

En arpentant les canaux d'expressions nègres, en faisant l'analyse des dialogues, il s'ouvre à moi une partie des réponses à mes interrogations.

Il faut dire les choses telles qu'elles sont au risque de blesser certaines âmes délicates et certains frères et soeurs de souffrances, et frères de race.

Car quelle est la vérité exactement:

1) Le terme créole désignant une humanité commune de métissage de blanc noir indiens et autres est une escroquerie inventée par les béké et les blancs pour dissimuler le génocide du peuple noir déportés, massacrés, violés, marchandise maintenus sous l'oppression la plus vils que l'instinct barbares humains ait pu imaginé pendant quatre cent ans.

Il n'a pas eu de métissage au Antilles Française, il s'agit de noirs qui ont été violés pendant quatre cent ans par les Békés (blancs et juifs) et exploités dans les plantations.

Les différents peuples présent aux Antilles ne sont pas là pour les mêmes raisons, la présence des noirs au Antilles, nous en connaissons tous la cause: il s'agit simplement d'une entreprise commerciale de trafics et d'exploitations d'êtres humains.

La raisons de la présence des autres peuples aux Antilles c'est uniquement et simplement, profité et jouir du commerce négrier.

C'est pourquoi le terme Antillais et créole est une escroquerie des békés et des juifs, il serait coupable pour des noirs de tomber dans ce piège et de donner fait et causes à ces contes et galimatias de blancs et békés rusés à dissimuler leur crime, mieux vaudrait parler de descendant de noirs déportés aux Antilles et pour les autres de descendant de profiteurs de commerce triangulaire, il n'a aucune espèce de solidarité entre ces autres gens et le peuple noirs.

2) Quand je vois les Patrick Karam ces descendants de Libanais parler au nom du peuple noirs j'éructe, et je me décompose, Patrick Karam est un descendant de profiteur du commerce triangulaire, s'il n'y avait pas eu les nègres marrons les gens comme Patrick Karam seraient aujourd'hui à la tête d'une exploitation d'esclavage, ou à collaborer avec les békés.

3) Il faut que les noirs se prennent en main, et arrête de penser que ceux sont des Patrick Karam, des ségolènes royal, et des José bové, des békés, des0 Strauss Kahn vont défendre leurs intérêts alors là je dis qu'ils se mettent le doit dans l'oeil jusqu'à l'os, tous ces gens là collaborent ensemble et défendent leurs propres intérêts de clan et de race.

Ni la droite ni la gauche, l'extrême gauche et l'extrême droite ne sont des organisations au service des noirs, ce sont des organismes à la solde des blancs, des juifs et des békés.

D'ou la nécessité pour nous les noirs de nous unir tout horizons confondus et de défendre nos intérêts, il ne faut plus qu'on nous malmène.

Aimé Césaire disait que les blancs et les juifs ne haïssaient le nazisme que parce que Hitler avait appliqué à l'occident le même traitement que celui infligé aux noirs pendant quatre cents ans.

Ils (les occidentaux ont subi le traitement des nègres pendant cinq ans et ils ne s'en sont pas encore remis et nous alors pendant quatre cent ans.....)

5) Nous n'arriverons à rien avec les Karam, les Strauss Kahn, et les békés et assimilés eux ils savent très bien pour quel intérêts ils oeuvrent chaque jour, si des petits naïfs pensent que les noirs sont dans leurs plans, cela me fait doucement sourire, que ces gens abandonnent cet esprit puéril, et se réveille enfin pour le bien de tout les noirs.

5) Pour commencer Il faut que les villes à majorité noire soient gouvernées par les Kémites (noirs), il faut qu'on prenne nos destins en mains, et qu'on arrête de le confier à des mercenaires habiles et talentueux dans l'escroquerie.

6) Nous n'arriverons à rien si nous ne nous unissons pas.

7) arrêtons de singer les blancs et les juifs et rêvetons nous de nos véritable habits: celui de descendant du peuple Africains aux parler et aux usages Africains.

C'est à ce prix et seulement à ce prix qu'on sera respecté et que la terre verra la résurrection de l'identité Noirs

Une fois que nous aurons recouvrer notre identité et nos racines, nous pourrons alors inventé un modèle de développement Africains, comme les Chinois, Japonais, Indiens etc.

Il n'y a pas besoin de Patrick Karam, de békés et de philanthropes blancs pour parvenir à ce résultat, c'est en nous même que se trouve la solution de nos propres problèmes.