Pour les vertueux et les moralistes de tout bord

Tout d’abord je vous invite à méditer ces paroles d’Héraclite philosophe grec de la fin du VIe siècle av. J.-C.

A) « Le conflit est le père de toute chose, roi de toute chose ».

B) «  La guerre est père de tout, roi de tout, a désigné ceux-ci comme dieux, ceux-là comme hommes, ceux-ci comme esclaves, ceux-la comme libres »

Que veux dire ce philosophe avisé par là, il ne s’agit pas d’un va t’en guerre patenté, d’un appel au meurtre, d’un esprit belliqueux ; mais Héraclite voulait dire par là que toute l’histoire des êtres vivant à la surface de la terre ( hommes,animaux,etc..) peut se résumer en une succession de lutte.

Très tôt les hommes et les bêtes se sont regroupés en communauté de races, de langues, d’intérêts, de cultures, de clan de famille pour défendre leurs intérêts et assurer leur survie et leur prospérité.

Personnes ne reproche au juifs au blancs et aux békés et assimilés de défendre leurs intérêts, mais ce qui est condamnable par contre c’est que seul les Noirs refusent de défendre les leurs, en se drapant de l’idéologie universaliste.

La plupart des nègres se disent universalistes, cette idéologie qui prône l’égalité des races et des peuples, la fraternité mondiale,la coexistence pacifique de tout les peuples enfin unis et frères.

Or pendant que les nègres sont universalistes

a) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés pillent les ressources de l’Afrique.

b) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés assassinent notre peuples en installant et en appuyant des régimes corrompus et dictatoriales.

c) les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés organisent un génocide ethnique et culturel en Afrique et dans tout les foyers de populations nègres

d) Devant l’hôtel Ivoire à Abidjan les Français les juifs et les Békés, occidentaux Le 09 novembre 2006 l’armée Française a exécuté les esclaves ivoiriens révoltés devant l’hôtel Ivoire, dans une tentative de « liquidation du ghettos de Varsovie »le Reichfuhrer Michèle Alliot-Marie a reconnu qu’« il y a sans doute eu quelques victimes ; nous ne le savons pas avec précision, car lorsque les choses se passent de nuit, il est extrêmement difficile de savoir ce qui se passe ». Et de souligner : « Il y a eu aussi beaucoup de victimes (...) par les mouvements de foules et également par un certain nombre de tirs incontrôlés. »

e) les Français les juifs et les Békés et assimilés ont soigneusement fomentés la guerre civile et ethnique dramatique du Rwanda

les Français les juifs et les Békés et asimilés Dans le camp de concentration du Togo

Pour les Togolais, et en particulier pour les nombreux opposants en exil, la France a sa part de responsabilité dans l’histoire du long règne dictatorial de Eyadema Gnassingbé. Le régime Eyadema n’aurait pas tenu aussi longtemps s’il n’avait pas eu le soutien de la France, officiel et officieux, qui a co-financé et formé son armée et mis en place les moyens de renseignement aussi bien que les conseils et soutiens tactiques qui ont permis au régime Eyadema de se maintenir.

f) Comme le disait en son temps le Gaulois Brennus, Au romain défait par son armée, et à qui il imposait un tribut Exorbitant : « Malheur aux vaincus !».

Le Reich Français avec l’appui de gauleiters Nègres Africains, multiplie les prêts au différents camps de concentration Africains, ces prêts prennent ensuite la direction de compte secrets Européens, au bénéfice de la caste de privilégiés qui chaperonne les gauleiters nègres, avec au passage une partie qui repart dans la poche des initiateurs de prêts pour financer des parties politiques ou dans des comptes personnels.

g) Avant l’arrivée des Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés en Afrique les Noirs vivaient de façons communautaires sans frontières géographiques nettes entre les peuples nègres, en partant les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés nous ont laissés des frontières arbitraires, les guerres civiles, les dictateurs, le Sida, l’égoïsme, la corruption, l’appât du gain et du vice.

L’Afrique est donc maintenu dans le servage que ne connurent pas les serfs du moyen age et de Russie.

2) Alors je veux bien que quelques philanthropes Nègres ou métisse hurlent aux loups fasciste et Nazi lorsque se pose la question de préserver notre race, notre identité et nos Racines notre intérêt le plus légitime à la vie, car l’exploitation et le génocide ce n’est pas simplement mettre des nègres et des négresses dans des bateaux et les emmener en Amérique ou dans les caraîbes de force, il existe des formes plus subtiles.

Nous ne sommes pas attaqués en parole messieurs bal bla…..

3)L’autre posture de refus du combat des nègres est d’afficher cette posture du « « métissage » « de la société métissé et multiraciale », autrement dit pour s’intégrer il suffit de se désintégrer.

On peut comprendre la frustration de millions de noirs et métis qui sont prêt à se désintégrer pour s'intégrer dans cette société blanche occidentale, mais l'intégration ne signifie pas renoncer à son identité, ni vouloir obtenir absolument l'empathie du blanc. Les noirs doivent s'unir et s'organiser.

Le métissage que vous appelez de vos vœux c’est dans les Antilles et les caraîbes 400 ans de viols des négresses, c’est en France une société hiérarchisé « avec les petits blancs qui dirigent tout et contrôlent tout, omniprésent dans l’espace politique,médiatique,culturel ,économique.

Il ne s’agit pas d’un refus du dialogue entre les races, mais il faut comprendre que cette société est dirigé par les les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés qui ont des intérêts fondamentalement antagonistes aux notre, et qui nous fond une guerre larvée, déguisée ouverte depuis des siècles.

3) Nous ne devons rien au Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés,  tout a été arraché par la lutte ,car :

a) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore à cultiver le coton

b) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore entrain de dire : « oui missié le blanc ,non missié le blanc »

c) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions encore juridiquement des choses, sans aucuns droits , des marchandises.

d) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous ne serions pas des citoyens mais encore des esclaves.

f) Si les nègres marrons n’avaient pas mis le feu aux plantations nous serions peut être dans la situation de sous homme de l’apartheid.

4)Es ce une dérive racialiste que de dire « il faut que les noirs s’unissent, il faut préserver l’identité et le peuple Nègre ? » je laisse à chacun la responsabilité de ses réponses.

Si les métis craignent mon discours et ne veulent pas entrer dans une logique de camps, ils n’ont qu’à observer la société dans laquelle ils vivent, combien de métis au gouvernement, à la télé, ayant des postes de responsabilités,es ce que la société leur renvoie leur idéologie universaliste, leurs rôle dans cette société.

Bien que je puisse comprendre l’indétermination de certains Domiens et métis,  je dirais ceci : « penchez du moins du coté ou l’on vous accueille comme un frère et non comme la dixième roue du carrosse de blanche neige. Le travail primordial pour les noirs c'est de reconquérir leur identité et toute la logique qui en découle tout en s'inscrivant dans un moule africain de construire leur propre modèle de développement et de civilisation. »

5) Ou étaient les philanthropes nègres et métis lorsque Pascal Sevran disaient « C’est la B… des noirs qui est responsable de la famine en Afrique » les propos sont tellement ignobles que je n’ose les retranscrire intégralement, chiche parlons en des causes des malheurs de l’Afrique….

Ou étaient les philanthropes nègres lorsque les nôtres meurent chaque jour dans la méditerranée en essayant de rejoindre l’Eldorado Européen fuyant les délicatesses mis en place par les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés.

Ou étaient les philanthropes nègres et métis lorsque les Nègres ont brûlés dans un immeuble à Paris, évidemment il ne s’agissait pas d’actes anti- sémites, c’est là que les philanthropes nègres et métis sortent de leur léthargie. les philanthropes nègres et métis aboie uniquement paradoxalement lorsqu’il s’agit des intérêts du peuple Nègre.

 

 6) Dans l’école de propagande Marxiste des Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés , la pire infamie qui à existé sur cette terre c’est le Nazisme et la seconde guerre mondiale, bien que je sois extrêment peinés et affligés pour les victimes de crimes et de génocide de cette période, j’ai envie de dire que c’est avant tout une affaire occidentale, ce qui m’intéresse moi c’est les crime abominable de l’esclavage et du néo colonialisme, voilà cette affaire à duré quatre cent ans pour l’un et continue toujours pour l’autre il s’agit du génocide le plus grand que cette terre ait connu celui du peuple noir près d’un milliard d’individus Nègres ont disparu par les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés.

Est il normal que ce génocide occupe une demi page dans les livres d’histoires des Français juifs et les Békés, occidentaux et assimilés  en classe de  4 ème au collège.

C’est vrai qu’il est préférable de dire que c’est Hitler le monstre, ainsi l’insulte suprême est de traiter quelqu’un de Nazi.

Non messieurs les Français les juifs et les Békés, occidentaux et assimilés l’insulte suprême est celle de trafiquants de commerce triangulaire et de néo colonialistes par simple ordre de grandeur.

Nous ne sommes pas vos dupes.

J’ai envie de dire aux philanthropes nègres et métis de sortir un peu de la propagande Marxiste des Français juifs et les Békés, occidentaux et assimilés soigneusement apprise à l’école en bon petit nègre obéissant et stupide.

7) alors je demande maintenant aux philanthropes nègres et métis qu’es ce que la justice et l’injustice ?

Dans un second temps comment être un bon avocat de la cause des noirs.

Et je terminerais par ceci :

Les noirs doivent s'unir et s'organiser non pour s'intégrer et entrer dans un schéma de pensée qui n'est pas le leurs et qui ne les concerne pas, mais pour exister pour eux mêmes et en eux mêmes.

 et si nous sommes sages nous ne laisserons pas maltraiter nos frères et nous nous empresserons de prendre leur défense. Il ne faut plus qu’on les malmène. Il ne faut pas non plus trancher la question par des jugements et des discours, car ce n’est pas en paroles que nous sommes attaqués. Ne cessons pas d’opposer à des adversaires qu’on doit supposer animés de bonnes intentions, des préparatifs effectifs. Ne plaçons pas nos espérances dans la bienveillance de nos « Maîtres blancs », mais dans la sagesse de nos prévisions. Car l’homme sachez le ne diffère pas de l’homme et celui là l’emporte qui a été formé dans de plus rudes circonstances.